Où aller au Mexique

Voici ce que vous devez savoir avant de planifier vos vacances mexicaines

la vielle ville, Puerto Vallarta

Certains touristes viennent au Mexique pour le soleil ardent et le sable doux, d’autres pour le magasinage. Tous en repartent enrichis d’une sensation d’aventure, d’histoire, de culture et d’expression artistique. Découvrez les expériences qui rendent les quatre destinations suivantes inoubliables.

Loreto

Loreto Bay, photo par Darryl Leniuk/Getty

Dominée par le clocher de sa mission jésuite fondée en 1697, la grande place ensoleillée de Loreto reflète encore la vieille Espagne, ce qui la sépare diamétralement de Los Cabos et La Paz, villes cousines de la Baja. Nichée entre les falaises pointues de la Sierra de la Giganta et la mer de Cortez, Loreto est fière de sa promenade en front de mer, de sa spectaculaire pêche sportive et de ses anses idéales pour la baignade, le kayak et la planche à bras. L’endroit est aussi connu pour ses palourdes en chocolat, grandes favorites des cuisinomanes. Les résidents n’arrivent jamais à s’entendre sur le restaurant de la ville qui les prépare le mieux.

Cuisine fine

Calez-vous dans une chaise de couleur sur la terrasse à l’ombre des manguiers; dégustez la soupe au poisson d’Edgar Del Olmo et vous saurez pourquoi Mi Loreto, ouvert depuis environ un an, figure déjà en tête de liste. Laissez-vous tenter par les piments rouges farcis au plantain et crevettes à l’ail accompagnées de tortillas fraîches faites devant vous. Le plus beau? Les ponchos chauds en laine pour se protéger de la fraîcheur du soir.

Magnifiques baleines

On vient de partout au monde pour voir la baie de Madgalena, la « pouponnière à baleines ». Chaque année, de janvier à mars, ces mammifères viennent y mettre bas. Un bateau à moteur vous y amène assez près pour voir les mères allaitant leurs petits et les baleineaux sauter hors de l’eau pour trouver un compagnon. Un capitaine d’expérience peut cependant faire toute la différence, réservez auprès de Mag Bay Tours ou Magdalena Bay Whales.

Balade au marché

Le dimanche matin, un bidonville de tentes colorées apparaît en bordure de la ville, attirant du monde de toute la péninsule. On y trouve fruits et légumes, artisanat et occasion de troc, papayes mûres et tamales faits maison, poterie de Talavera, couvertures tissées et chaussettes à bon prix. Le marché se trouve maintenant à Miramar et vient de déménager près d’un ruisseau poussiéreux. Demandez la direction.

L’heure de l’apéro

La nouvelle brasserie artisanale El Zopilote, à côté du Restaurant 1697 bien aimé, où Kieran et Norma Raftery, propriétaires des deux établissements, servent la Rattlesnake IPA, Tombstone Pale Ale, et une brune dûment appelée El Bandito Black. Situé d’un côté de la place centrale, c’est parfait pour observer la promenade du soir et écouter les mariachis itinérants.

Incontournable

Du kayak ou de la voile dans la baie de Loreto, reconnue à l’échelle internationale pour son parc marin où 800 milles carrés d’eau chaude riche en nutriments abritent plus de 800 espèces variées de faune. L’eau autour des îles Danzante et Carmen attire les biologistes de la vie aquatique et est un endroit rêvé pour observer dauphins, diables de mer, poissons tropicaux et quantité de baleines. Optez pour un pourvoyeur d’expérience; Wild Loreto Tours et Row Sea Kayak Adventures sont les mieux connus.

S’y rendre: WestJet dessert Loreto une fois par semaine au départ de Calgary

Ixtapa et Zihuatanejo

Les ruines mésoaméricaines de Xihuacan, photo par Ken Dow/Flickr

Dès qu’on aperçoit les bateaux colorés sur le sable de la plage municipale de Zihuatanejo, on sent, sous cette animation vacancière, l’âme d’un tranquille village de pêche mexicain. Les pique-niqueurs attendent patiemment aux tables à l’ombre le retour des pêcheurs; puis ils se baladent dans le quartier central de Zihua avec ses rues étroites abritant galeries, restaurants et boutiques. Entre-temps, les hôtels de luxe et boutiques haut de gamme marquent le ton à Ixtapa, tout près, laissant les visiteurs libres de mélanger et d’assortir leurs expériences de vacances à leur gré.

Spécialités

El Arrayan, petit resto familial, se distingue parmi les fournisseurs de cuisine traditionnelle de Zihua par sa ceviche aux palourdes et ses crevettes grillées qui, selon les habitants, sont les meilleures de la ville à cause des ingrédients secrets bien gardés par le chef. Installez-vous sur la terrasse fleurie et désaltérez-vous avec une limonade maison de fruits frais.

Divine plage

Une courte course de bateau-taxi du quai municipal de Zihua vous amène à Playa Las Gatas, plage protégée à l’eau si claire que l’on voit les poissons avant de débarquer. La large plage en courbe est bordée d’étals de matériel de plongée à louer, pratique pour voir les coraux près du rivage; puis il y a les bars et restaurants servant une bonne bière froide, si vous êtes fatigué.

Immersion culturelle

Pour un peu de culture pratique, suivez un cours de cuisine au Patio Mexica sous Monica Duran Perez, la chef; vous commencerez la journée par le marché Mercado Campesino et la finirez en mangeant enchiladas, chilaquiles, salsa et ceviche que vous aurez préparés vous-même en suivant les conseils de Perez, dans sa charmante cuisine carrelée.

Vivre l’histoire

Les ruines mésoaméricaines de Xihuacan (à juste 25 minutes de Ixtapa-Zihuatanejo) comprennent des temples et un ancien terrain de jeu à la balle. Ensevelies par un désastre naturel, elles furent découvertes en 1941; les travaux d’excavation se poursuivent toujours; ainsi les visiteurs ont l’occasion de faire l’expérience d’un site archéologique actif.

Des merveilles

Observez les crocodiles et les iguanes de près à Playa Linda, juste au nord d’Ixtapa où des sentiers de cyclisme et de randonnée sillonnent la jungle dense et grouillante de papillons, colibris et vignes exotiques en fleurs. D’ici, prenez un bateau-taxi pour l’île d’Ixtapa avec ses grottes de sable doré et ses plages décorées de palapas servant des tacos frais.

S’y rendre: WestJet dessert Ixtapa deux fois par semaine au départ de Calgary.

Puerto Vallarta

Hidden Beach, photo par Miguel Naranjo/miguelnaranjo.mx

De la courbe bleue de la baie de Banderas aux rues pavées et terrasses roses de la zone romantique de la vieille ville, Puerto Vallarta conserve l’allure qui y attira les vedettes hollywoodiennes et beatniks pour siroter une téquila et se promener sur le Malecón dans les années 1950. C’est à la fois la plus sophistiquée et la plus agréable des destinations de plage sur la côte pacifique; on se rend à pied aux restaurants et boîtes de nuit du centre-ville et les quartiers autonomes et zones hôtelières proposent de quoi vous occuper.

En route

Montez à cheval à Rancho Capomo, où les guides de Puerto Vallarta Tours vous amènent près du rivage rocailleux, par de nombreux passages à gué, de la rivière Las Palmas River aux chutes El Salto qui, selon la légende, furent découvertes par un vaquero à la recherche de sa vache perdue.  Lavez la poussière de la route dans les chutes avant de reprendre la route pour faire un déjeuner copieux.

Délicieux fruits de mer

Dans un coin spacieux du vieux Vallarta se trouve Mariscos El Guero, le maître des piments verts fourrés au marlin fumé et des tacos au poisson le plus frais de la ville, d’ailleurs le marché au poisson très animé se trouve juste à côté. Ne partez pas sans avoir goûté le gorro, une limace de mer ressemblant à une palourde appréciée par les gens du coin pour son goût riche de beurre.

Refuge vert

Plutôt réserve de plantes que jardin aux lits impeccables, le Jardin botanique de Vallarta nous invite dans le monde sauvage et parfumé des fleurs, arbres, vignes et buissons indigènes qui colorent si bien les contreforts de la Sierra Madre. Suivez le vaste réseau de sentiers jusqu’à la rivière vers des endroits isolés pour barboter dans l’eau et observer colibris et gobe-mouches. Ne partez pas sans l’insecticide.

Cuisine locale

Puerto Vallarta est connue pour sa cuisine. Une sortie avec Vallarta Eats Food vous familiarisera avec ses spécialités. Dégustez des tortillas fraîches dans l’usine qui les fait avec le circuit Signature Taco; offrez-vous la visite Mole Pozole et ses délicieuses spécialités régionales. Vous hésitez? Alors le circuit Tasting Vallarta vous présente la cuisine locale à son meilleur.

Pleine nature

Autrefois utilisées comme cibles de bombardements et presque détruites, les îles Marieta, juste à l’extérieur de la baie de Banderas, sont devenues une destination de faune par excellence, protégée par l’UNESCO pour ses espèces d’oiseaux rares. Hidden Beach est incontournable.

S’y rendre: WestJet dessert Puerto Vallarta 36 fois par semaine au départ de 12 villes canadiennes.

Riviera Maya et Cancun

la réserve biosphère Sian Ka’an

La Riviera Maya est bien plus que le terrain de jeux caribéen du Mexique comme on la connaît. Certes, on y trouve plages de sable fin, eau cristalline, récifs coralliens et baies fréquentées par les tortues en quête de nid, sans oublier l’occasion de vivre des aventures aquatiques de rêve. Mais il y a aussi d’immenses temples de pierre, des jungles aux vignes impénétrables, des cavernes de calcaire à donner le frisson et la culture des anciens Mayas qui enrichit et infuse la vie du Yucatán avec son adoration des rythmes de la nature. Alors que le faste et glamour de Cancún s’étend de plus en plus vers le sud, on trouve encore des tas d’endroits où l’oublier.

Bain dans une cénote

Plongez avec ou sans tuba dans une cénote, un des milliers de puits de calcaire sinistres qui marquent le paysage du Yucatán. Considérés comme sacrés ou menant aux enfers, ces puits d’eau fraîche étaient au cœur même de la vie maya; plusieurs d’ailleurs donnent accès à des réseaux de grottes souterraines. Le Yucatán compte des centaines de cénotes où l’on peut se baigner; Gran Cenote et Dos Ojos étant les plus populaires. Vous pouvez aussi choisir un parc écologique comme Kantun-Chi.

Circuit en voiture

La route est longue vers l’intérieur du pays (environ deux heures) pour arriver à la pyramide Chichén Itzá, mais vous vous rappellerez de votre visite à cette ancienne structure et aux ruines mayas qui l’entourent, soit le deuxième site archéologique mexicain le plus visité après celui de Teotihuacán. Il est interdit de monter sur la pyramide, mais il est tout aussi impressionnant de voir le soleil jeter ses rayons sur le sommet de ce fameux site au crépuscule et à l’aube.

Merveille naturelle

En vous faufilant dans la mosaïque des lagons bordés de mangroves de la réserve biosphère Sian Ka’an, vous comprendrez pourquoi ce paysage luxuriant représentait les origines du ciel pour les Mayas. Ce refuge d’une superficie de 1,3 million d’acres, site du patrimoine mondial de l’UNESCO, est un écosystème complexe d’îles et de voies d’eau qui protège des milliers de plantes rares et 350 oiseaux et mammifères incroyables dont des lamantins, des ocelots et des orchidées sauvages.

Observation des tortues

Ce sont les tortues de mer qui attirent les touristes vers l’eau cristalline d’Akumal et qui procurent les moments de pur émerveillement, lorsqu’elles nagent, effleurant le fond sablonneux. Louez du matériel d’Akumal Dive Shop pour les observer, puis partez dans les récifs coralliens longeant la baie; ils sont colorés par les anges de mer et abritent de nombreuses pieuvres. Si la baie d’Akumal est trop achalandée, Half Moon, riche en corail, plus au nord, assure une meilleure observation.

Centre culinaire

Hartwood Tulum, cuisine au feu de bois en plein air dirigée par deux anciens habitants de Brooklyn, est sans doute la réservation la plus convoitée du Yucatán. Le menu inspiré des fermes traditionnelles mayas et de la prise du jour change au quotidien et propose des ingrédients locaux uniques comme des avocats rouges, des bébés ananas et la camomille que l’on trouve le long des routes. Goûtez la pieuvre, les betteraves rôties ou les côtes de porc.

S’y rendre: WestJet dessert Cancun 50 fois par semaine au départ de 14 villes canadiennes.