Secrets du sud de la Californie

Découvrez les meilleurs endroits pour s’amuser en famille à San Diego

Ocean Beach

Lsol se précipite vers moi dans un kaléidoscope de feuilles de palmier vertes, de mer bleue et de vagues blanches. Je ferme les yeux, je serre à mort la barre devant moi et je crie. À côté de moi, Avery, ma fille de 12 ans, lève les bras au-dessus de la tête et rit.

Elle déborde d’enthousiasme quand le Giant Dipper s’arrête sur la plateforme.

« Je n’ai jamais eu aussi peur sur une montagne russe! », s’écrit-elle.

Bâtie en 1925 pour seulement 150 000 $ (et restaurée en 1988 pour deux millions de dollars), cette merveille en bois est un manège classique de Belmont Park, un parc d’attractions de style Coney-Island situé à Mission Beach, à San Diego. Ce n’est pas ma première fois sur le Giant Dipper, mais c’est la première avec Avery, et j’avais oublié à quel point c’est terrifiant.

 

Belmont Park

 

J’allais régulièrement au Belmont au début des années 1990, quand j’habitais à Mission Beach et que j’étudiais à l’Université de San Diego. J’étais aussi monitrice d’un camp de vacances du YMCA, et Mission Beach, avec ses manèges euphorisants, sa promenade asphaltée de trois kilomètres, et sa culture axée sur le surf, était un des endroits favoris où amener les campeurs, âgés de 10 à 13 ans. Comme le sud de la Californie peut être très achalandé en haute saison (semaine de relâche, vacances d’été), nous cherchions souvent des attractions moins connues et destinées aux enfants.

Maintenant que je suis parent, j’ai emmené mes deux préados et leur père dans cette région ensoleillée du sud de la Californie pour dévier intentionnellement de l’itinéraire classique. Au cours de voyages précédents, nous avons visité les grandes attractions comme Disneyland, Legoland et le zoo de San Diego mais cette fois-ci, nous cherchons à éviter les foules pour voir la ville et les alentours davantage comme les gens de la région. Comme le frisson éprouvé dans les montagnes russes, j’ai un ardent plaisir à remonter dans le passé en mêlant mes connaissances nostalgiques et les attentes enthousiastes de mes enfants.

 

Mission Beach et Belmont Park

 

San Diego a énormément changé en 25 ans. Outre la révolution des bières artisanales dans toute la ville, le centre a fait l’objet d’une revitalisation intensive comportant un nouveau stade de baseball et le réaménagement de East Village, avec ses hôtels luxueux et restaurants tendance. La gastronomie dépasse de loin les plats mexicains et des bars à cocktail bordent les rues des quartiers à la mode que je ne connais pas, comme North Park.

Sunset Cliffs, à Ocean Beach, mon endroit favori quand j’étais étudiante pour regarder les spectaculaires couchers de soleil, s’est également transformé. Ce rendez-vous tranquille d’amoureux est devenu une véritable attraction pour couples et familles. Les gens viennent voir la célèbre plage Dog (où les chiens gambadent dans les vagues), flâner dans les boutiques sur Newport Ave., rue historique et, plus récemment, manger et faire des achats au marché Liberty, qui fait partie de Liberty Station, ancien centre d’instruction navale converti en quartier prospère que je ne reconnais pas.

 

Dog Beach

 

D’autres parties de la ville n’ont pas changé, ce qui me rassure.   

Mission Beach et Belmont Park sont aussi délavés et aspergés d’embruns que dans mon souvenir. Bennett, mon fils de neuf ans, conduit une auto tamponneuse pour la première fois et nous faisons tous un tour de carrousel. Il n’y a toujours pas de longues queues et mes enfants ont autant de plaisir à faire plusieurs tours sur la même montagne russe que mes campeurs il y a plus de 20 ans.

Plus tard, sur la plage à côté, Avery et Bennett jouent au bord de l’eau au jeu appelé « ligne dans le sable », qui finit toujours par des shorts mouillés puisqu’ils vont de plus en plus loin dans la mer.

Mission Beach est une longue et mince péninsule qui protège Mission Bay, avec des maisons de vacances. Nous montons la piste le long de maisons impeccables avec planches de surf, vélos et jouets rangés sur la pelouse. De retour au Catamaran Resort, au thème polynésien, nous sortons dans la baie avec de petits catamarans électriques appelés FunCat pour regarder les acrobaties sur des planches hydropropulsées.

Mission Beach

 

Llendemain, nous allons à La Jolla, élégante communauté côtière à 20 kilomètres au nord du centre-ville, où nous nous régalons de biologie marine. Les campeurs aimaient surtout La Jolla Cove, petit arc de plage coincé entre deux promontoires rocheux, idéal pour nager, bronzer et traquer des bestioles. Ici, les otaries aboient et lézardent sur les rochers, et d’épaisses cordes d’algues serpentent le long du rivage. Matières animales et végétales ont toujours donné une odeur marine un peu bizarre à cette bande de sable, mais les campeurs ne s’en plaignaient pas. Mes enfants non plus.

Bennett saute dans l’eau et Avery se dirige vers les rochers. Avec le bassin pour enfants de La Jolla, c’est un des meilleurs endroits pour les bassins. Ma naturaliste en herbe attrape de petits crabes des rivages et touche des anémones de mer. 

Le bassin pour enfants de La Jolla

 

Pas étonnant que l’aquarium Birch de la Scripps Institution of Oceanography, centre de biologie marine très reconnu, surplombe la route. Les bâches extérieures regorgent de concombres et d’étoiles de mer et d’oursins. Avery et Bennett sont captivés par l’eau où ils découvrent des bernard-l’ermite et de tout petits poissons camouflés parmi les rochers. Je dois leur donner une limite de temps pour qu’on puisse voir les expositions intérieures.

Le grand hall des poissons présente des espèces côtières locales, de la pieuvre géante du Pacifique aux murènes, en passant par le crabe royal. Il y a une exposition temporaire d’hippocampes et nous lorgnons des créatures de la taille de mon ongle.

L’aquarium Birch est axé sur la recherche et l’éducation, et offre une expérience bien différente de SeaWorld. Qui plus est, il n’y a presque personne. Je suis contente que ce soit encore un secret.

Coronado Island

 

Quelques jours plus tard, au Clayton’s Coffee Shop sur l’île Coronado, nous buvons de riches laits frappés pour le petit déjeuner et insérons des pièces de 25 cents dans le mini-jukebox à notre table. On se sent bien sur l’île, avec ses épiceries fines, ses cafés et son architecture art déco.

Quand j’étais monitrice, nous traversions le pont emblématique de la baie Coronado pour visiter les parcs et la plage, et je m’étonne maintenant que nous n’y allions pas plus souvent. On dirait une ville d’un autre temps avec ses jolies maisons et rues et, côté plage, les impressionnantes tourelles rouges de l’Hotel del Coronado, qui évoquent l’époque où tout le clan passait l’été ensemble loin de la ville et donnent un sentiment de camping en famille, façon Dirty Dancing, le soir en faisant griller des guimauves dans le feu et pendant la journée, sur le sable.

 

La plage Coronado Central

 

La plage Coronado Central est sans doute la plus belle. Longue de plus de deux kilomètres, les familles y piqueniquent et jouent au ballon. Nous sortons le Frisbee, comme je faisais avec les campeurs il y a tant d’années.

Je ne pouvais pas alors imaginer ma vie une génération plus tard, c’était le moment qui comptait : amuser des enfants sur une plage, les protéger contre les vagues et découvrir les secrets de la ville par la même occasion. 

Je me dis que finalement, ça n’a pas changé tant que ça. Je joue encore dans le sable avec des enfants en veillant à ce qu’ils mettent de l’écran solaire et n’aillent pas trop loin dans l’eau. C’est toutefois plus satisfaisant de partager San Diego avec mes propres enfants. C’est comme si je les laissais entrevoir mon passé tout en entrevoyant les adultes indépendants qu’ils deviendront.   

 

Explorer la Californie du sud

Quatre autres découvertes pour la famille

Patin sur glace à Anaheim

Acclamez (ou non) les Ducks d’Anaheim durant un match de la LNH près de Disneyland. C’est facile d’obtenir des billets et d’admirer les pros au Honda Center. Ou allez patiner en famille à la patinoire Anaheim, près du centre-ville revitalisé  avec une foule de restaurants familiaux.

hondacenter.comanaheimice.therinks.com

Plage Manhattan, Los Angeles

Cette plage de South Bay a non seulement les meilleures vagues du sud de l’État, mais aussi une foule d’attractions pour les marins d’eau douce. Passez à l’aquarium Roundhouse (entrée gratuite) sur la jetée Manhattan Beach et découvrez la vie marine locale.

roundhouseaquarium.org

Balboa Park, San Diego

Le plus grand parc culturel urbain aux États-Unis, à quelques minutes du centre-ville, propose de magnifiques jardins, des lieux de spectacle, une architecture Colonial Revival et 17 grands musées, dont le musée d’histoire naturelle, le centre des sciences Fleet et même un nouveau musée de bandes dessinées qui ouvrira au début de 2018. Les familles peuvent facilement passer une journée dans le parc avec un laissez-passer Explorer donnant accès à toutes les attractions, y compris le célèbre zoo de San Diego.

balboapark.org

Musée Battleship Iowa, Los Angeles

Visitez Battleship Iowa, un mémorial vivant de 1940 transformé en musée naval interactif à San Pedro, au sud de la ville, près de Ports O’ Call Village. Le musée dépeint la vie en mer de milliers de marins depuis 70 ans. Élu l’une des meilleures expositions de la ville pour les familles.

pacificbattleship.com

WestJet Banner